©Creative commons

Eh non, être une fille n’a pas que des avantages, n’en déplaise aux hommes et la différence s’en ressent d’autant plus derrière un volant. Tour d’horizon des (petits) problèmes de filles et de leur solution. Maquillage, talons, vêtements… C’est bien beau de vouloir être le sexe fort mais parfois, cela nous pose quelques problèmes, il faut bien l’avouer. Heureusement, chaque problème à son explication et surtout, sa solution!

Makeup or not makeup, that is the question !!!!!!!!!

Afficher l'image d'origine

Pas facile de garder un maquillage impeccable toute la journée et une petite retouche est parfois nécessaire entre deux rendez-vous ou avant une journée entre amies. C’est alors armée de tout notre arsenal de guerre comprenant entre autres poudre, rouge à lèvres ou encore crayon khôl que le ravalement de façade peut commencer, avec l’aide du rétroviseur intérieur. Oui mais savez-vous que le maquillage au volant provoquerait environ 450 000 accidents par an au Royaume-Uni? Alors pour arriver toujours belle à tous vos rendez-vous, pensez toujours à vous arrêter (non, le feu rouge ne compte pas) et à couper le moteur pour ne pas risquer d’accidents ni d’amendes, bien sur, puisque l’article R-412-6 est formel « Tout conducteur doit se tenir constamment en état et en position d’exécuter commodément et sans délai toutes les manoeuvres qui lui incombent. »

Le dilemme du selfie .........

Afficher l'image d'origine

Le selfie, ce mot apparu officiellement dans le dictionnaire en 2013 fait toujours parler de lui. En effet, selon une étude, au moins un jeune sur quatre a déjà pris un selfie en conduisant, chiffre qui tend à augmenter au vu du succès des applications telles que Snapchat ou Instagram. Selon Ford, prendre un selfie obligerait à quitter la route des yeux au moins 15 secondes, assez pour provoquer un accident. Evidemment, cela vaut aussi lorsque l’on est à plusieurs et que ce n’est pas nous qui tenons le smartphone. Alors les files, si vous tenez tant à prendre un autoportrait avec vos amis en allant en soirée, arrêtez vous sur le bas-coté (Non, le feu rouge ne compte toujours pas) et éteignez le moteur, cela prend quelques secondes et vous aurez votre photo tant convoitée. Bien sûr, le mieux est de ne jamais utiliser votre téléphone en voiture, arrêtée ou non si vous ne voulez pas risquer une contravention. Il va de soit que se coiffer, fumer, manger, envoyer des textos ou lire un magasine au feu rouge ou dans les bouchons est également formellement interdit et vous risquez, dans le « meilleur » des cas une amende ou un retrait de points, mais le risque d’accidents pour vous et pour les autres est également très présent.

Les talons, le meilleur ennemi de la femme moderne ...........

Afficher l'image d'origine

 

C’est le grand soir, tu es invitée à la soirée de l’année avec évidemment pour dress code, la fameuse robe du soir et des talons hauts. Et la, c’est le grand dilemme…Que faire?

Pour l’avoir brièvement testé, conduire avec des talons, même de 5 cm et bien épais, c’est un véritable enfer et un véritable danger pour soi et les autres alors je respecte profondément toutes celles qui arrivent à se rendre à une soirée sans avoir à renoncer à leurs escarpins. Justement, à toutes les filles qui ont l’habitude de prendre le volant chaussées de talons hauts, il faut savoir qu’en cas d’accident et selon la Cour de Cassation, vous risquez d’être tenues pour responsable pour cette raison. Pour ne pas risquer quoi que ce soit, le mieux est encore de laisser les talons de coté et d’opter pour les pieds-nus ou les ballerines dans le meilleur des cas, qui empêcherons vos collants de glisser et de filer.

Conduire avec des talons hauts : une faute empêchant le conducteur d’être indemnisé à la suite d’un accident de la circulation.........

 

Une conductrice n'a pas été indemnisée par son assureur à la suite d'un accident de la route au cours duquel elle avait été blessée. Selon les juges, elle a commis une faute. Elle était, notamment, mal chaussée.

La haute juridiction, par le biais de cette décision, rappelle donc l’existence de l'article R. 412-6 du Code de la route «qui impose au conducteur de se tenir constamment en état et en position d'exécuter commodément et sans délai toutes les manœuvres qui lui incombent et que ses possibilités de mouvement ne doivent pas être réduites par le nombre ou la position des passagers », ce qui impose notamment d’être bien chaussé !

La Cour de cassation a donc elle aussi estimé que la conductrice avait commis une faute ayant contribué à la réalisation de son préjudice et qu’elle ne pouvait donc être indemnisée.

En janvier 2014, en Corse, une accidentée de la route s’est vues refuser l’indemnisation par son assureur puisqu’elle conduisait en talons, ce qui fut jugé comme une faute par la 2e chambre civile de la Cour de Cassation que la jeune femme avait saisi. Comme l’indique l’article de France TVinfos, ” D’après l’article R412-6 du Code de la route, le conducteur doit “se tenir constamment en état d’exécuter toutes les manœuvres qui lui incombent“. Ce que ne permettent pas des hauts talons.

les femmes aux volant ?

 

En voilà une question qui va faire naître des sourires narquois et des remarques plus ou moins misogynes. Et pourtant, c’est une question tout à fait sérieuse que se posent les assureurs pour pouvoir déterminer le tarif d’assurance. Au-delà du sujet de plaisanterie, la conduite des femmes est ainsi un vrai sujet économique .

 
 Femme au volant, mort au tournant » c’est fini ..........

Les hommes ne sont pas les as du volant qu’ils voudraient faire croire mais les femmes ne sont pas aussi sages qu’on le dit…. Les uns pêchent par excès de confiance en eux-mêmes et commettent des imprudences, tandis que ces dames commettent bien trop de petits écarts à la bonne conduite.
Afficher l'image d'origine

Autrement dit, en ce qui concerne les sexes au volant, on a des marges de progrès dans les deux cas.

SMS et feu orange

Selon un sondage réalisé par AXA Prévention, parmi les petits écarts de conduite des femmes, la fâcheuse habitude de lire ses SMS au volant.
  • Les femmes sont bien plus nombreuses que à consulter leurs SMS au volant (21 % contre seulement 15 % pour les hommes).
  • Les femmes sont plus nombreuses que les hommes à « passer à l’orange » : 77 % d’entre elles déclarent ouvertement ne pas s’arrêter au feu orange contre 75 % pour les messieurs. De plus, les conductrices slaloment, comme les hommes, pour changer de file.


Cela ne permet cependant pas de conclure que la conduite des femmes est dangereuse  : contraire, il ressort de l’étude que les femmes sont globalement plus sensibilisées que les hommes aux effets de l’alcool, de la fatigue et de la vitesse au volant.

Ce que confirme d’ailleurs une enquête réalisée par Ipsos pour la Fondation Vinci Autoroutes, publiée en 2012, a révélé que les femmes avaient “un meilleur comportement que les hommes” au volant : plus conscientes du danger, utilisation du téléphone, alcool, vitesse, gestion de la fatigue, vigilance, …



Les femmes plus conscientes de leurs limites  au volant

Concernant l’alcool par exemple, les femmes conductrices ne sont que 18 % à prendre effectivement le volant après avoir bu 2 verres d’alcool, contre 34 % chez les conducteurs.
  • Cela vient d’une meilleure perception du danger : en effet, 80 % des femmes conductrices jugent dangereux de prendre le volant après avoir bu deux verres d’alcool, soit six points de plus que les hommes (74 %).

Concernant un autre facteur d’accident, la vitesse en ville et sur autoroute :

  • Les femmes respectent mieux les limitations de vitesse. Seules 42 % des conductrices roulent réellement sans dépasser 65 km/h en ville contre 49 % pour les hommes.
  • Autre bon point en faveur des femmes : la vitesse sur autoroute : seules 15 % des conductrices roulent à 165 km/h sur autoroute, contre 23 % chez les hommes.


voili c fini !!!!!!!!

@bientot et en talons ?