Afficher l'image d'origine

Les femmes ne sont toujours pas libres de porter ce qu’elles veulent, même au XXIème siècle !
Dans les années 1968, les femmes voulaient porter le pantalon en signe d’égalité des sexes.
Le pantalon dit à l’homme : « je suis ton égale ».

A l’assemblée Nationale, les femmes étaient interdites de porter le pantalon, prétexte pour les hommes de les écarter de la scène politique. De nos jours, la stratégie des vêtements des femmes politiques reste un casse -tête : jupe ou pantalon ?

Les Femmes ont lutté pendant des années pour porter le pantalon. Pour les premières à oser, c’était la mauvaise réputation assurée, voire la mise au banc de la société. Et progressivement, les élégantes, avec Coco Chanel en tête, ont permis la victoire du pantalon (mais pas dans tous les pays, comme par exemple au Soudan, les femmes sont encore battues si elles portent le pantalon…)
Ironie du sort, aujourd’hui quand le pantalon a gagné en respectabilité, la jupe est menacée.

De nos jours, il y a un renversement des choses.
Mais, même marche pour la liberté ! « Si on porte une jupe, on est pas une pute ! »

 

La jupe symbolise la liberté de conscience, c’est à dire le droit de pratiquer la religion de son choix.
En apparence frivole, elle représente aussi pourtant le fait d’assumer sa féminité.
Les jupes on toujours excité les hommes, mais quand elles portent une jupe, le sexe des femmes leur appartiennent. Les femmes veulent rester maître des envies de l’autre sexe.

Les garçons et les hommes portent-ils un mauvais jugement sur les filles et les femmes qui portent des jupes, au point de les empêcher de s’habiller comme elles l’entendent ?

tres peu d'entreprises acceptent le port de la jupe chez l'homme au contraire du pantalon chez la femme.
comment faire évoluer les choses pour plus d'égalité?

 

Et si on laissait les hommes porter des jupes ?

 

Par exemple, dès le plus jeune âge, on leur apprend à ne pas montrer leurs sentiments (et surtout à ne pas pleurer !), à se comporter « comme un homme », à être « viril » ou encore « fort ». Et celui qui ne correspond pas à ces critères imposés se voit directement catalogué comme homosexuel ou efféminé… choses qui n’ont jamais été problématiques ou honteuses, et qui n’ont pas à l’être, qu’on se le dise !

En effet, pourquoi les hommes devraient-ils tous porter des pantalons et t-shirts/chemises « virils » quand certains aiment les jupes ou les talons ? Pourquoi ceux-ci seraient immédiatement catalogués comme étant gay (ce qui n’a rien à voir, déso pas déso), ou tout simplement ridicules ?

Si quelques marques « pointues » de fringues pour mecs proposent déjà des jupes ou des tuniques longues masculines (beaucoup vues chez certains blogueurs, dans des clips ou encore sur les défilés), ce sont les mentalités des personnes lambda qui doivent changer.

Car si certain•es sont détendu•es du string, il y en a qui passent leur temps à juger comment leur voisin est sapé…

Trop court, trop féminin, trop masculin, trop voyant… Et si chacun s’occupait de ses fesses ?

 

La société avance, la mode masculine aussi

 

Quelle ironie ! Alors que la femme s'est appropriée tous les vêtements de "notre" garde-robe, la jupe pour homme serait-elle le dernier vêtement masculin ?

Alors, pour ou contre la jupe au masculin?

Résolument pour! Pour une jupe libre et optionnelle comme l'est le pantalon. Pour les hommes comme pour les femmes.

Pour une banalisation de la jupe pour tous, ne serait-ce que pour que le signe de la neutralité vestimentaire ne soit plus le seul pantalon, référent masculin s'il en est.

Pour une transgression des codes, enfin, capable de mettre en jeu la notion de "tenue correcte exigée", celle-là même qui fait définitivement échouer l'idéal d'égalité sociale des Révolutionnaires qui ont voulu s'approprier le pantalon.

on se laisse espérer à voir des hommes porter des jupes pour ressentir à leur tour « cette vulnérabilité associée aux jambes découvertes ».

Les jupes et le robes pour hommes ont toujours existé : robe d’avocat, soutane, kilt, kimono, robes chinoises, pagne, robe de chambre, djellaba, boubou … nos amis écossais se sentent virils et pas amoindris en jupes… tout cela n’est que références culturelles et les femmes pillent allégrement le vestiaire masculin. Bref, une femme qui met une jupe écossaise s’habille t-elle en homme ?
à quand de belles jupes pour hommes ? 🙂

En France quelqu’un a lancé l’idée de la «Journée des hommes en jupe». Excellente initiative. De quoi s’agit-il? La jupe pourrait devenir un symbole du nouveau féminisme en remplaçant le pantalon qui a joué ce rôle autrefois. C’est pourquoi la Pythie qui brandit de telles théories et de tels manifestes espère que les hommes apprendront à porter des jupes pour sentir eux aussi «cette vulnérabilité associée aux jambes découvertes» et, pense-t-elle, à commencer enfin à comprendre les femmes.

Avant le XXème siècle, le port du pantalon par la femme était interdit et même condamné. Mais à force de manifs et autres combats féministes, la nana porte aujourd’hui le pantalon sans pression (enfin ça dépend encore sous quelles latitudes). La parité étant le mot fort de notre ère, les hommes estiment naturel de revendiquer le droit de porter la jupe – à leur tour.

-Je croyais que la jupe était un vêtement féminin?

  Pas nécessairement. Si l'on se borne à de simples raisons anatomiques, la jupe est plus adaptée au corps masculin que le pantalon. De part le passé les occidentaux en portaient. Dans de nombreuses civilisations le port de la jupe chez un homme est tout ce qu'il y a de courant:  sari en Indonésie, kilts en Écosses, fustanella en Grèce, kimono au Japon, djellaba dans les pays arabes etc.... Les stylistes occidentaux tentent actuellement de ramener le port de la jupe dans nos pays, et au vu de l'engouement actuel tout porte à croire que ce sera un succès.

-Si je porte une jupe suis-je alors un travesti?

  Non. Un travesti est un homme cherchant à se faire passer pour une femme. Nous sommes simplement des hommes qui portent des jupes. Personne de nos jours ne dirait d'une femme en pantalon qu'elle est un travesti.

Depuis quand les femmes portent t'elles des vêtements masculin?

  Depuis peu justement. Ceci est lié en grande partie à l'émancipation de la femme.

Aujourd'hui les femmes sont libres de porter tout les types de vêtements même ceux considérés comme typiquement masculins sans que cela ne trouble personne. Nous voulons simplement les même libertés, les mêmes choix. merci !!!

Et puis le saviez-vous? Les femmes préfèrent les hommes en kilts/jupes pour exactement les même raisons que NOUS les préférons en jupes. Étonnant non?

Je n'ose pas sortir en public que faire?

  Surtout Sortez! Un  long manteau peu aider au début. Vous pouvez également choisir le lieu de votre première sortie loin de chez vous, où personne ne vous connaît. Vous pouvez également commencer par le port d'un kilt qui de part son imagerie guerrière et masculine vous semblera peut-être plus facile à assumer dans un premier temps. Pour gagner confiance en vous, essayez de commencer par des lieus "branchés" boites, bistrots... puis le temps et la confiance aidant vous vous surprendrez à vaquer à toutes sortes d'occupations quotidiennes ainsi vêtu.

  Ce n'est qu'en s'affichant que les mentalités pourrons évoluer.

  Surtout ne pas rester chez soi et porter en secret. Ce deviendrai ce qu'on appelle du fétichisme et entraînerait à terme un sentiment de culpabilité, ce qui n'est absolument pas justifié. Et rappelez-vous, n'importe quel styliste vous le dira: la mode viens toujours de la rue!

 Les femmes, en France, ont aujourd’hui la liberté de se poser cette question futile au réveil : jupe ou pantalon ?

Si la distinction des genres par le vêtement a toujours existé, la distribution homme=pantalon et femme=jupe est en revanche assez récente. Ça n’est qu’après la Révolution Française qu’une claire démarcation s’est mise en place incarnant sur le plan vestimentaire l’exclusion des femmes de la citoyenneté et aboutissant à des interdits sociaux explicitement formulés – ainsi, cette ordonnance de la préfecture de police de Paris en 1800 qui défend aux femmes de s’habiller en hommes (NB : elle n’est toujours pas abrogée !) ou le pantalon à l’école prohibé pour les filles avant 1968 (sauf en cas de grand froid, mais alors porté sous la jupe !), sans parler des hôtesses d’Air France qui n’ont pas pu enfiler un pantalon avant 2005… Conclusion : « les vêtements et leur genre – féminin, masculin – sont politiques », rien de neutre en eux. On comprend le combat des femmes pour accéder au port d’un vêtement qui n’est pas simplement plus pratique, mais qui représente aussi tout un symbole : celui de l’égalité des sexes, celui de l’accès au pouvoir, celui de la libération du corps.

« Rétines et pupilles, les [filles] ont les yeux qui brillent, pour un jeu de dupes, voir sous les jupes des [mecs]

Je suis également convaincu que l’accès à la jupe pour nous les hommes va contribuer à abolir les inégalités entre hommes et femmes.

j’aimerais que ce vêtement se généralise dans les dressing masculin. Le côté « transgenre » et le « fétichisme » sont écartés, je parle bien ici de la jupe au masculin!

voli j'adore vous voir en jupe et en portés aussi ...........